Boeing Co (BA.N) a rebondi en août pour livrer 48 monocouloirs 737 et a étendu son avance sur son concurrent Airbus (AIR.PA) pour de nouvelles commandes. Les livraisons de Boeing en août 2007, annoncées mardi, sont une amélioration par rapport aux 29 livraisons de juillet, ce qui en fait l’un des plus bas de tous les mois, en raison des retards persistants des fournisseurs qui ont entraîné l’accumulation d’aéronefs inachevés dans son usine de Renton, Washington. Le plus grand fabricant de machines à sous du monde a déclaré qu’il réalisait de «bons progrès» dans la résolution du problème de l’impasse dans les faits d’ici la fin de l’année. Les avions de ligne à réaction à une seule rangée A317 de Boeing 737 et Airbus (AIR.PA) sont chacun des vaches à lait des avionneurs, et les livraisons se traduisent par de gros paiements des compagnies aériennes. Boeing a également indiqué que ses commandes nettes en 2018 totalisaient 581 avions jusqu’en août, contre 487 fin août. Cela comprend 90 commandes en août pour 737 variantes provenant de sociétés de leasing et de clients non identifiés. Selon des sources de l’industrie, bon nombre de ces commandes ont confirmé les activités dévoilées au salon aéronautique de Farnborough en juillet. Airbus a été plus lent à confirmer de telles commandes par rapport aux deux années précédentes, lorsque la plupart des activités de spectacles aériens avaient été officialisées à la fin du mois d’août.

Airbus a enregistré cette semaine 219 commandes nettes de janvier à août, aviation dont cinq en août. Il avait annoncé que des commandes fermes avaient été commandées à Farnborough pour 145 appareils, dont certains étaient inscrits avant l’événement, ce qui laisse environ 90 commandes encore à venir. Airbus a déclaré que certaines commandes étaient en cours de vérification et a mis en garde de ne pas trop en dire sur le rythme des réservations. « Un mois n’est pas représentatif de l’ensemble de l’année, en particulier du mois d’août », a déclaré un porte-parole, évoquant le ralentissement de l’été dans les activités européennes. Mais l’écart a suscité de nouvelles interrogations quant à une commande historique de 34 avions gros-porteurs A330neo supplémentaires auprès de AirAsia (AIRA.KL). L’accord conclu avec Farnborough avait porté la commande A330neo du groupe à 100% et était considéré comme un élément essentiel pour consolider le modèle de vente au ralenti. Cela a été fait après une bataille entre Airbus et Boeing, le transporteur longue distance AirAsia X, qui fait partie de la société malaisienne AirAsia (AIRA.KL), le plus gros client asiatique d’Airbus. [L8N1UF4RI] En juillet, Airbus a qualifié cette opération de « ferme », ce qui, selon les observateurs, signifie généralement que les approbations ont été reçues et les dépôts versés. Mais deux sources de l’industrie ont déclaré que les détails n’avaient pas encore été résolus. La publication industrielle CAPA a annoncé la semaine dernière qu’AirAsia X pourrait remplacer 40 de ses commandes d’A330neo par le plus petit A321neo, annulant ainsi l’annonce de Farnborough.